Lexique

Dictionnaire de la Gestion de Patrimoine

 

Gestion de Patrimoine : Ensemble de conseils et d’opérations juridiques, fiscales et financières permettant de contribuer à la protection, au développement, et à l’optimisation de la transmission du patrimoine d’une personne, suivant des objectifs préétablis.

Abondement : Contribution financière complémentaire versée par une entreprise venant s’ajouter aux versements volontaires effectués par les salariés sur leurs plans d’épargne salariale.

Action : Titre de propriété correspondant à une partie du capital social d’une société.

L’actionnaire (propriétaire de l’action) a la qualité d’associé et bénéficie à ce titre de certains droits tels que la perception des dividendes et le droit de vote concernant les décisions importantes quant à l’avenir de la société.

Allocation d’actifs : Répartition des fonds entre différents supports d’investissement répondant aux objectifs et au profil de risque préalablement établis.

CAC 40 : Crée en 1987, c’est le principal indice boursier de la place de Paris. Il est constitué de 40 valeurs (parmi les 100 forte capitalisation française) représentant l’ensemble des secteurs d’activité.

Capital restant dû : Montant du capital restant à rembourser à l’établissement bancaire par l’emprunteur à un moment précis.

Capitalisation : On parle de capitalisation (ou d’intérêts capitalisés) lorsque la somme d’argent placée génère des intérêts qui sont eux-mêmes intégrés au capital initial afin de produire, à leur tour, des intérêts.

L’inverse de la capitalisation est la distribution : les revenus générés ne sont pas intégrés au capital mais distribués.

On parle également de capitalisation pour désigner la valeur boursière d’une société cotée.

Compte titres : Enveloppe d’investissement qui regroupe et permet de gérer les titres (actions, obligations, SICAV et FCP, ETF…) détenus par un épargnant.

En parallèle, ce dernier doit détenir un compte espèces qui sera débité du montant des achats et des frais, et crédité du montant des ventes et des revenus générés (dividendes, coupons, intérêts).

Coupon : Correspond à la rémunération versée de façon périodique aux porteurs d’obligations.

Cours d’une action : Prix auquel s’échange une action sur les marchés boursiers à un moment donné.

Dividende : Somme versée à un actionnaire, correspondant au bénéfice distribué. Sauf exceptions (actions de préférences), la quote part attribuée à chacun d’eux est proportionnelle au capital qu’il détient dans la société.

Horizon de placement : Durée de placement envisagée par l’investisseur à l’ouverture du contrat/placement. Sa détermination dépend de l’objectif poursuivi.

Indice : Un indice boursier est un indicateur composé d’une sélection de titres. Il permet de mesurer, d’analyser et comparer l’évolution et la performance d’un marché ou d’un secteur d’activité (CAC 40, DAX, FTSE 100, Eurostoxx50,…).

Inflation : Augmentation générale et durable des prix entrainant une perte de pouvoir d’achat pour les ménages.

Intéressement : Dispositif d’épargne salariale permettant aux salariés de bénéficier d’une prime en fonction des résultats ou de la performance de l’entreprise. Les bénéficiaires peuvent choisir un versement immédiat et/ou une affectation des sommes au sein d’un PEE ou un PER collectif.

Contrairement à la participation, l’intéressement est un dispositif facultatif et relève du choix de l’entreprise.

Intérêt d’emprunt : Les intérêts d’emprunt permettent de rémunérer la banque ou l’organisme préteur. Ils correspondent à un pourcentage de la somme prêtée.

Ces intérêts sont déductibles des revenus fonciers dès lors que l’emprunt a été contracté pour la conservation, l’acquisition, la (re)construction, l’agrandissement, la réparation ou l’amélioration d’un bien donné en location.

Obligation : Il s’agit d’un titre de créance émis par une entité (Entreprise, collectivité, Etat..) qui souhaite emprunter de l’argent. En contrepartie, l’investisseur devenu créancier reçoit un intérêt, appelé « coupon », dont le taux, la durée et les dates de versements périodiques sont connus à l’avance. Il existe des obligations à taux fixe, à taux variables, indexées à l’inflation, etc..

Participation : Dispositif d’épargne salariale permettant aux salariés de bénéficier de la redistribution d’une partie des bénéfices générés. Elle est obligatoire lorsque l’effectif d’une entreprise est supérieur à 50 salariés.

Comme pour l’intéressement, le salarié peut demander le versement immédiat des sommes et/ou le placement en épargne sur un produit de type PEE ou PER collectif.

PASS – Plafond Annuel Sécurité Sociale : Montant qui sert de référence au calcul de certaines cotisations et prestations sociales. Le montant du PASS est revalorisé chaque année en fonction de l’évolution des salaires.

Profil de risque : Indicateur permettant de déterminer la tolérance au risque d’un investisseur c’est-à-dire le degré de risque qu’il est prêt à supporter afin d’obtenir un rendement souhaité.

Il prend en compte différents critères tels que l’horizon de placement, l’âge ou encore la connaissance des produits financiers.

Société de gestion : Société qui collecte et gère l’ensemble des fonds qui lui sont confiés par des investisseurs, notamment au travers d’organismes de placements collectifs (OPC).

Pour exercer son activité, elle doit demander et obtenir un agrément de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF).

Sous-jacent : En finance, il s’agit d’un élément de référence (actions, indice, devise,…) permettant de calculer la valeur et le rendement d’un actif.

TRI – Taux de rentabilité Interne : Rentabilité d’un investissement calculé sur une longue période. Il prend en compte l’ensemble des flux sur la période analysée. Cet indicateur permet de mesurer la pertinence et la rentabilité d’un projet (immobilier ou financier).

Volatilité : Il s’agit de l’un des indicateurs de risque qui permet de mesurer l’amplitude des variations d’un actif financier.

Plus la volatilité est élevée, plus les fluctuations (à la hausse comme à la baisse) seront importantes.

Year To Date (performance) : Mesure de la performance d’un fonds ou d’un produit depuis de premier janvier de l’année en cours jusqu’à la date du jour. Cet indicateur permet de comparer différents fonds appartenant à la même catégorie d’investissement.